Étude synthec Numérique

 

Le Syntec Numérique, premier syndicat professionnel de l’écosystème numérique français, a publié une étude sur l’état d’avancement des entreprises en matière d’intelligence artificielle (IA).

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises et de start-up développe leurs services avec de l’intelligence artificielle. De plus, l’intelligence artificielle est au coeur des débats actuellement avec notamment la publication du rapport du député Cédric Villani « Donner du sens à l’intelligence artificielle ».

Qu’en est-il des entreprises ?

 

L’investissement des entreprises dans l’intelligence artificielle

Les entreprises sont encore peu nombreuses à avoir des projets ou des initiatives utilisant l’Intelligence Artificielle. Seulement 27 % des entreprises interrogés ont des projets concernant l’IA .

Le marché de l’Intelligence Artificielle (plateformes, logiciels et services associés) représente 125 millions d’euros en 2017L’efficacité et l’optimisation sont les facteurs déclencheurs pour mettre en place des systèmes d’Intelligence Artificielle. Les entreprises les plus matures montrent un intérêt prononcé pour les chatbots et le machine learning.

En 2018, l’investissement des entreprises devrait être de 186 millions d’euros, selon une enquête réalisée par le synthec. Voici les résultats détaillés de cette étude :

  • 34 % des entreprises interrogées n’ont ainsi pas alloué de budget à l’IA.
  • 22 % ont prévu de dépenser entre 100 000 et 1 million d’euros,
  • 44 % dépenseront entre 0 et 99 999 euros.

Ces résultats s’expliquent en partie par le degré de maturité des entreprises sur le sujet. La maturité des entreprises varie énormément en fonction de leur taille mais aussi de leur secteur d’activité.

 

Levier de motivation pour les entreprises

Le syndicat, Synthec, a cherché à savoir ce qui pousserait les entreprises  » à mettre en place des systèmes d’IA ». Il en ressort différents facteurs de motivations. Les résultats sont les suivants :

  • 71 % pourraient sauter le pas pour obtenir une réduction des temps des processus,
  • 66 % pour améliorer opérations et processus internes,
  • 56 % pour réduire les coûts en automatisant le travail manuel
  • 53 % pour améliorer l’efficacité des collaborateurs.
  • 28 % des entreprises interrogées indiquent utiliser déjà des algorithmes de machine learning
  • 31 % des assistants intelligents ou des chatbots, tandis que 30 % ont recours à des robots logiciels.

Et vous, où en êtes-vous ?

source : https://syntec-numerique.fr/